Cas pratique :  Choix d’ETF dans un PEA

Cet article fait suite à l’article Une stratégie alternative pour gagner en Bourse : les ETF. Nous passons donc aux « travaux pratiques » :

Choisir ses ETF pour un PEA

 

Objectif : simuler la constitution d’un portefeuille d’actions diversifiées à l’aide d’ETF, placés dans un PEA ouvert chez Boursorama.

Nous allons appliquer le principe de la diversification, sans tomber dans le piège de multiplier les ETF. Pour des raisons de simplicité, nous allons nous limiter à 4 ou 5 ETF.

Il existe certes des indices « Monde » (MCSI World par exemple), prenant en compte l’ensemble des zones géographiques. Cela peut être un choix pertinent pour une approche réellement totalement passive, mais répartir sur quelques ETF permet également d’avoir une sélection plus « fine » et de mieux gérer la diversification.

La diversification va prendre en compte :

  • La capitalisation : les grandes, moyennes et petites capitalisations.
  • Les zones géographiques : Europe, US, Japon, Pays émergeants,…
  • Les secteurs d’activités : les plus diversifiés possibles, de préférence sans avoir un secteur dominant trop largement l’indice.

Notre principal critère de choix sera simple : les frais les plus faibles possible.

Dans la mesure où nous sommes sur un investissement passif, nous ferons également confiance aux experts de MorningStar qui notent les fonds (de 1 à 5 étoiles), et nous exigerons un minimum de 4 ou 5 étoiles pour l’ETF si possible.

 

Répartition géographique

Le poids économique des différentes régions du monde est le suivant :

PIB

Mais le poids économique ne représente qu’imparfaitement les valorisations boursières.

La valorisation boursière mondiale est estimée à 66.000 Md de dollars. Les US en représente la plus grande part avec 23800 Md,  l’Europe arrive 2ème, puis le reste du monde (essentiellement Asie : le Japon seul est à 4600 Md $).

On peut donc avoir une répartition géographique : Europe/US/Japon/Reste du monde.

Cela permet une diversification entre les zones « matures » aux sociétés dynamiques de zones à forte croissance potentielle. Dans tou sles cas, cela permet une exposition infiniment plus riche et diversifiée que l’investissement simplement sur le CAC 40…

Je propose donc la répartition suivante :

  • Europe : 40%
  • US : 40%
  • Japon : 10%
  • Reste du monde & Émergents: 20% <edit: 10% et non 20%, sinon la somme fait 110%…>

 

Méthode employée.

Sur Boursorama, nous allons aller à la page consacrée aux Trackers.

Un module de recherche nous est proposé.

 

Bourso Trackers

Nous allons cocher la case PEA, puis sélectionner les « sous-jacents » qui nous intéressent (c’est-à-dire les indices eux-mêmes) OU la « catégorie MorningStar » représentant le secteur souhaité (par exemple : « petites capitalisations US »).

On clique ensuite sur « Afficher le résultat ». Dans certains cas, aucun résultat ne s’affiche s’il n’existe pas d’ETF correspondant.

 

Choix d’ETF pour l’Europe :

Indices nationaux :

Il s’agit d’indice comme le CAC 40, FTSE 100, DAX, etc…

Inconvénient principal de ces indices : ils sont par construction extrêmement focalisés sur leur pays, et obtenir une diversification géographique demanderait donc de multiplier les indices. Le but étant une bonne diversification géographique, nous n’allons pas retenir ces indices.

 

Indices Européen « élargis» :

MCSI EMU : (European Economic and Monetary Union) : Grandes et moyennes capitalisation des 10 pays développés de l’UEM. 238 sociétés.

L’inconvénient majeur de cet indice est bien sûr qu’il n’inclut pas le Royaume Uni, 5éme puissance économique mondiale…

Euro Stoxx 50. Focalisé sur les très grandes capitalisations (50 plus grosses sociétés européennes), et n’inclut pas le Royaume Uni.

 

MCSI Europe :

Le MSCI Europe Index représente les grandes et moyennes capitalisation de 15 pays développés de l’Europe. Il est composé de 439 sociétés représentant environ 85% des capitalisations de l‘Europe.

MCSI Europe

 

S&P Europe 350 :

Le  S&P Europe 350 est composé de 350 sociétés majeures de 16 pays développés du marché Européen.

S&P Europe

 

STOXX Europe 600 (Equal Weight ou pas) :

Le STOXX Europe 600 Index représente des grandes, moyennes et petites capitalisations de 18 principaux pays européens.

Stoxx 600

 

Choix pour l’Europe :

Sur les aspects répartition géographique, ces 3 indices phares sont quasiment identiques. Que ce soit sur 15, 16 ou 18 pays, la répartition donne de toute façon la part belle au Royaume Uni, la France, la Suisse et l’Allemagne.

Sur l’aspect diversification sectorielle, idem, avec un très léger avantage pour le Stocks Europe 600 (5 secteurs à plus de 10%). A noter dans tous les indices le poids prépondérant du secteur financier. Indice ne veut donc pas dire diversification idéale, qu’on peut atteindre par le choix d’actions individuelles…

Sur la répartition grande capitalisation/petite capitalisation, le STOXX 600 est le seul indice à intégrer des sociétés de toutes tailles.

Ce dernier indice est donc tout à fait intéressant, avec néanmoins les limites du poids important des financières. Nous chercherons donc des ETF aux frais les plus réduits possibles sur cet indice.

La sélection sur Boursorama nous donne l’ETF suivant :

AMUNDI ETF STOX600 (FR0010791004 C6E) : frais réduits à 0.18%, prix d’une part abordable à 74€, 4* MorningStar.

 

 

Choix d’ETF pour les US :

2 indices phares sont disponibles pour l’investissement en PEA sur les US : S&P 500, MCSI USA.

The MSCI USA Index

Représente les grandes et moyennes capitalisations US.

MSCI USA

 

S&P 500 : C’est l’indice de référence des sociétés US ! L’indice comprend les 500 plus grandes sociétés US, représentant environ 80% de la capitalisation boursière disponible aux investisseurs.

S&P500

La répartition est très semblable à celle du MSCI USA. Le S&P 500 étant un indice de référence, on trouve également des ETF à bas coût :

AMUNDI ETF SP 500 (FR0010892224 500.00) en est un parfait exemple : Frais de gestion extrêmement réduit à 0.15%, 5* MorningStar, prix unitaire abordable à 31 €.

 

Choix d’ETF pour le Japon

Le Japon représente à lui seul 7% de la capitalisation mondiale.

Pour le Japon nous avons le MSCI Japan Index qui mesure les performances des grandes et moyennes capitalisations des sociétés cotées au Japon. C’est le seul indice disponible sur Boursorama avec des ETF éligibles au PEA.

Un ETF disponible est AMUNDI ETF MSCI JP (FR0010688242 CJ1). Les frais sont assez élevés à 0.45%, 4* MorningStar, prix unitaire à 160€.

 

Choix d’ETF pour les Emergeants et le Reste du Monde.

Pour les autres pays, dont la Chine, la Corée, la Russie, l’Inde ou le Brésil, nous avons le « complément » à l’indice précédent à savoir le MSCI Emerging Market.

Un choix d’ETF sur cet indice : AMUNDI ETF MSCI EM (FR0010959676 AEEM) : frais plus faibles que son concurrent chez Lyxor (0.20% contre 0.55%). 3* MorningStar seulement (mais aucun ETF n’a plus, quand ils sont noté d‘ailleurs…), achat minimum 3.6€.

 

Choix d’ETF complémentaire de ré-équilibrage

Le portefeuille d’ETF est très orienté grandes capitalisations. Seul l’indice sur l’Europe contient quelques petites capitalisations.

On peut donc le compléter avec un ETF représentant un indice de petites capitalisations US, en choisissant par exemple l’indice phare Russell 2000 (l’équivalent pour les « small caps » du S&P500 pour les « Big Cap »).

Un ETF disponible est le :

AMUNDI RUSSEL 2K (FR0011636190 RS2K). Frais relativement élevés (0.35%), 3* MorningStar, disponibles à partir de 149€.

 

Conclusion : notre choix d’ETF

Nous avons maintenant notre portefeuille de trackers, avec cette répartition possible:

Il suffit donc de commencer à investir en privilégiant d’abord les trackers sur l’Europe et les US, puis en complétant progressivement.

L’important est bien d’investir régulièrement !

 

Remarques importantes :

 

Nous sommes dans cet exercice sous plusieurs contraintes : d’une part Boursorama ne présente pas forcement tous les ETF possibles. D’autre part nous avons choisi de ne sélectionner QUE des ETF pouvant être placés dans un PEA, ce qui limite aussi le choix.

Cette double contrainte nous a amené à ne sélectionner qu’un seul émetteur des ETF, à savoir Amundi, ce qui n’est pas forcement souhaitable.

Enfin, les indices sont construits de telle sorte que le secteur financier est aujourd’hui sur-représenté avec  19.7% des actions constituant le portefeuille !

Nous pourrions artificiellement diminuer ce % en choisissant des indices « ex-finance », mais le but est de rester simple en prenant des « grands standards ». Si c’est ensuite pour faire du choix fin d’indices, autant faire des choix directs d’actions ! (même si il y a infiniment moins d’indice que d’actions bien entendu !).

 

La répartition proposée n’est qu’une des nombreuses possibilités bien entendu : chacun doit se faire sa propre opinion, choisir ses zones ou secteurs, ses émetteurs, etc…

J’ai choisi de faire l’exercice avec Boursorama, tout simplement parce que je suis dans cet établissement (entre autres), mais le principe est valable pour tous les brokers (Fortuneo, Binck, etc…).

Cet article n’est en aucun cas une recommandation d’achat, un conseil personnalisé, mais se veut simplement un exemple de la manière dont on peut se constituer un portefeuille d’actions diversifiées à l’aide de trackers, logés dans un PEA.

Je ne possède aucun des ETF mentionnés (et je n’ai pas l’intention dans un avenir prévisible d’acquérir ces trackers).

 

Si vous avez opté pour des trackers sur PEA, quels sont vos choix?

 

Share Button

Commentaires (8)

  1. CJ

    Bonjour,

    Pour le Japon il y a également pour l’indice TOPIX : EASYETF TOPIX (mais 0,50% de frais)

    Mais il y a surtout pour l’Europe l’ETF de Vanguard : VAN FTSE EU ETF EUR (0,12% de frais et réplication physique)

    Répondre
  2. Philippe (Auteur de l'article)

    Bonjour,

    Bien vu pour l’ETF de Vanguard! Je n’arrive pas à le voir apparaître en utilisant le screener de Boursorama. Bizarre…
    ETF très intéressant, peu de frais, réplication physique, et cela diversifie les émetteurs avec un leader des ETF.

    Merci!

    Répondre
    1. sebirt

      Bonjour,

      J’hésite à prendre le PEA boursorama et j’aimerais savoir si justement ce ETF de Vanguard est disponible chez le PEA de boursorama car pour moi ausi, il n’apparait pas dans le screener de Boursorama…

      Merci d’avance

      Répondre
      1. Philippe (Auteur de l'article)

        Oui, il est disponible et achetable sur Boursorama dans un PEA: VAN FTSE EU ETF EUR (en Euro sur Euronext/Amsterdam, pas celui en Suisse). Il suffit de taper cet identifiant dans la barre de recherche générale(en haut à coté de la loupe).

        Il s’agit d’un ETF « Grandes Capitalisations », alors que le AMUNDI ETF STOX600 est comme son nom l’indique un ETF basé sur 600 valeurs ( donc mid cap aussi).

        Et si vous n’avez pas encore de compte chez Bourso, je peux vous parrainer et vous aider à faire vos premiers pas 🙂

  3. Gilles

    Bonjour,

    >> Je propose donc la répartition suivante : Europe : 40%, US : 40%, , Japon : 10%, Reste du monde & Émergents: 20%

    ça fait 110%.

    Gilles

    Répondre
  4. Philippe (Auteur de l'article)

    Oups!Bien vu Gilles, merci pour votre vigilance !
    Effectivement, il fallait lire « Emergents: 10% » et non « 20% », désolé de l’erreur.
    Heureusement les % sont bons dans la conclusion…

    Je corrige l’article en « edit ».

    Répondre
  5. Francois

    Bonjour Philippe,

    Je tombe sur cet article très intéressant car je suis dans la même problématique : me constituer un portefeuille d’ETF au sein de mon PEA, en répliquant le mieux possible le marché mondial.
    Votre sélection me semble judicieuse, mais au moment de la concrétiser, je m’aperçois que l’ETF Japan que vous indiquez (AMUNDI ETF MSCI JP (FR0010688242 CJ1) est maintenant non disponible pour le PEA.
    Quel choix feriez vous aujourd’hui pour le remplacer ?
    Merci encore !

    Répondre
    1. Philippe (Auteur de l'article)

      Bonjour,

      Vous pouvez peut être vous orienter vers ce tracker : AMUNDI TOPIX JPY, FR0012903227 TPXY.

      Je n’ai pas revu la liste des trackers, ils étaient là pour illustrer à un instant t les possibilités, mais ej ne fais pas de suivi car je n’investis pas dans ces véhicules aujourd’hui.
      Je préfère les actions à dividendes comme cela ne vous a surement pas échappé à la lecture du Blog 🙂 !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous gratuitement à la Newsletter!
Je m'abonne !