Bitcoin et crypto-monnaies : mode d’emploi

Bon, ça y est, vous avez lu l’article précédent et vous avez décidé de participer à la “folie Bitcoin”, en n’y risquant qu’une toute petite partie de votre patrimoine, que vous acceptez de perdre en totalité.

Vous avez bien conscience que ce n’est en aucun cas de l’investissement mais de la pure spéculation au milieu de ce qui est probablement une bulle qui risque d’exploser à tout moment.

Bienvenue au club!

Mais maintenant, comment faire pour acheter/vendre des bitcoins, et les sécuriser?

Rien de plus simple! Suivez le guide.

Mais avant tout, pour bien comprendre la suite, un détour rapide sur la notion de cryptage et de ce qu’est un Bitcoin. C’est absolument nécessaire pour que vous compreniez ce que vous faites et pour éviter de vous faire “voler” ou perdre vos bitcoins…

Clefs privée, clef publique et adresse.

Avoir des Bitcoins, c’est posséder une clé privée à partir de laquelle sont générées une clé publique et une adresse. Une clé privée est un nombre aléatoire, composé de 258 bits ( 258 valeurs “0” ou “1”).

La clé privée est encodée, de façon à en condenser l’écriture, sur 51 caractères (en commençant par un 5) et peut être représentée sous forme de QR code :

Il existe 2 puissance 256 (et pas 258 car on garde 2 bits pour un fonction de contrôle) possibilités de clés privées différentes, soit 1,16 X 10 puissance 77, c’est à dire plus que le nombre d’atomes dans la galaxie (estimé à 10 puissance 68). Il est donc totalement improbable de générer deux fois de façon aléatoire la même clé privée.

Pour la même raison, générer et de tester un grand nombre de clés privées aléatoires dans l’espoir de tomber sur un compte contenant des bitcoins est totalement vain.

La clef privé n’est connue que de vous seul(e). A partir de cette clef privée, on va calculer une clef publique.

Cette clef sera envoyée sur le réseau comme “preuve” que c’est bien vous qui avez généré une transaction. Grâce à la cryptographie asymétrique on peut vérifier l’authenticité d’une signature à partir de la clé publique, par contre on ne peut ni déduire une clé privée à partir d’une signature et d’une clé publique, ni générer une signature valide sans connaitre la clé privée correspondant à une clé publique donnée.

Les “adresses” sont tout simplement les “numéros de compte”. Ce qui est particulier à bitcoin, c’est qu’on calcule une adresse bitcoin à partir d’une clé publique (mais pas l’inverse). On vérifie une signature bitcoin grâce à la clé publique et de l’adresse bitcoin de l’envoyeur.

Pour résumer, “posséder” des bitcoin, c’est avant tout posséder une clef privée qui permet de générer une clef publique et une adresse.

De quoi a-t-on besoin?

D’abord, pour échanger vos Euros contre des Bitcoins (et l’inverse!), il vous faut une plateforme d’échange de crypto-monnaies.

Pour recevoir et conserver des bitcoins vous n’avez besoin que d’un couple de clés cryptographiques. Plusieurs sites vous permettront de générer ces clés sous deux formats : suite de caractères et QR code.

Pour dépenser (envoyer) des bitcoins vous avez besoin d’accéder au réseau avec un logiciel, une application, ou une interface web.

Vous pouvez soit conserver et gérer vous-même vos clés privées, soit faire confiance à un service tiers.

Je vous propose en fait d’utiliser d’une part une plateforme d’échange de type “banque en ligne” qui vous permettra d’échanger vos Euros contre des bitcoins, ou d’autres crypto-monnaies, et d’avoir une adresse connectée au réseau Bitcoin pour envoyer et recevoir des bitcoins.

En revanche, nous n’allons pas confier à ce service la garde de votre clef privé: pour cela, nous allons utiliser un portefeuille matériel, qui offre le maximum de sécurité et vous évitera les problèmes en cas par exemple de piratage de la plateforme ou de votre ordinateur.

Nous allons voir ensemble les étapes nécessaires, en gardant en tête que la sécurité, et plus particulièrement la préservation de votre clef privée, doit être au cœur de vos préoccupations.

1- Plateforme d’échange de crypto-monnaies : Coinbase

Ouvrir un compte

Il vous faut tout d’abord ouvrir un compte sur une plateforme d’échange de crypto-monnaies. Il existe de nombreuses plateformes, mais je vous recommande d’utiliser une des plus grosses au niveau mondial, offrant un bon niveau d’authentification, Coinbase. De plus, elle a une interface très simple, en français, et vous donne automatiquement les équivalents de vos Bitcoin en Euros (et non en $).

Connectez vous en cliquant ici: Coinbase.

 

Cliquez sur “s’inscrire”, remplissez les différents champs, et à réception du mail de Coinbase de vérification, cliquez sur le lien.

On vous demande alors votre téléphone, sur lequel un SMS sera envoyé. Entrez le code envoyé par SMS.

Vous êtes dirigé sur la  page d’accueil de Coinbase, où vous devrez ensuite franchir 2 étapes additionnelles : la vérification de votre identité, qui se fait en photographiant une pièce d’identité soit depuis votre webcam, soit en téléchargeant une photo prise avec votre smartphone sur un lien envoyé par Coinbase.

Au bout de quelques minutes, votre compte de base est ouvert!

Vous devrez ensuite rajouter une méthode de paiement: soit par CB (mais les frais sont élevés!) soit en inscrivant votre compte bancaire, et en le validant en effectuant une toute petite transaction (genre 10€). Cela vous permettra par la suite de transférer des sommes sans avoir de frais exorbitants.

Améliorer la sécurité de Coinbase

Au départ, vous avez simplement un mot de passe et un login, de manière très classique.

Mais Coinbase permet également de renforcer la sécurité en introduisant un 2éme facteur d’identification chaque fois que vous vous connectez ou que vous souhaitez valider une opération.. C’est à mon sens impératif. Au départ, il s’agit tout simplement de recevoir un numéro unique par SMS. Mais mieux, Coinbase vous propose de rentrer un numéro obtenu par un logiciel d’authentification, pour toutes les transactions. C’est la solution que j’ai retenue et que je vous propose d’adopter. Rendez vous dans l’onglet Paramètre, puis le sous-onglet Sécurité :

Vous aller ensuite télécharger sur votre smartphone Google Authenticator, depuis Google Play ou l’Appstore .

Lorsqu’il est chargé, en appuyant sur le symbole+, l’appli vous proposera de scanner le code barre ou de saisir une clef. Allez sur Coinbase dans la rubrique Authentification à 2 facteurs vue précédemment.

Scannez le code barre qui vous est proposé par Coinbase. Et c’est tout! L’appli vous propose un code unique, qui est changé automatiquement toutes les 30 secondes.

Vous avez la procédure complète en cliquant ici.

Alimentez votre compte

Vous allez ensuite devoir alimenter ce compte. Vous pouvez le faire soit par CB, ce qui est quasi-immédiat (mais les frais sont très importants!), soit par virement SEPA depuis votre compte bancaire.

Pour cette 2éme solution, vous entrerez les coordonnées IBAN de Coinbase comme pour n’importe quel compte bancaire, mais il est important de systématiquement mettre dans l’objet de votre versement le code donné par Coinbase, qui vous est propre, et qui permet à Coinbase de bien attribuer le versement à votre compte!

Lorsque vos euros auront été crédités (comptez environ 2 jours), vous allez recevoir un mail de Coinbase vous en informant. Connectez-vous à Coinbase pour acheter vos premiers Bitcoin (ou faites un premier versement par CB juste pour voir ce que ça donne si vous êtes impatient(e) 🙂 !)

Achetez des Bitcoins

Allez dans l’onglet “Achat/Vente”.

 

Cliquez sur Bitcoin (ou sur la crypto monnaie que vous souhaitez acquérir!). Cliquez sur “acheter”, entrez le montant, validez. Coinbase vous demandera ensuite de rentrer le code d’authentification, que vous irez chercher sur Google Authenticator (il s’affiche directement, vous n’avez rien à faire).

Une fois que cela est fait, votre transaction est lancée! Une fois validée dans la blockchain (comptez 10 minutes), elle inscrite de manière irréversible. Vous voila donc propriétaire de Bitcoin!

Vérifiez cela en allant dans l’onglet “Comptes”. Vous avez les 3 portefeuilles disponibles sur Coinbase, à savoir Bitcoin (BTC), Ethereum ( ETH) et LiteCoin ( LTC).

Votre compte Bitcoin devrait maintenant faire apparaitre le montant en BTC que vous venez d’acquérir, avec son estimation en €.

2 – Sécuriser ses Bitcoins avec Ledger Wallet

 

Nous l’avons vu, il s’agit avant tout de sécuriser votre clef privée. Jusqu’à présent, tout est sur Coinbase. C’est certes une plateforme robuste, et nous avons mis en place le maximum de protection possible.

Mais c’est insuffisant!

Pour héberger votre clef privé et vos Bitcoin, il est possible de les mettre sur une plateforme, ou de télécharger des applications spécialisées. Ou d’utiliser un matériel spécifique, inviolable et surtout déconnecté : un “hardware wallet”, un portefeuille matériel.

Vous allez transférer vos bitcoins sur cette dernière solution, non connecté à votre ordinateur ni à internet, sauf le temps de réaliser une transaction. Pourquoi? tout simplement parce que c’est le seul moyen d’être à l’abri des hackers, que leur cible soit Coinbase, votre ordinateur, votre smartphone. Ou tout simplement à l’abri d’une panne matériel sur votre ordinateur ou votre smartphone.

Le portefeuille matériel que je vous propose s’appelle le Ledger Nano S. Il en existe d’autres mais celui-ci a l’avantage d’être très simple, réputé et bon marché.

Ledger est une société française, dont la réputation est aujourd’hui internationale dans le domaine de la sécurisation des crypto-monnaies.

Le Ledger Nano S est tout à fait abordable, et à ma connaissance c’eest la solution la moins chère du marché : il est proposé à moins de 70 € TTC (58 € HT).

Ledger Nano S - The secure hardware wallet
Vous trouverez toutes les réponses à vos questions sur la sécurité et le mode d’emploi trés simple de ce petit appareil sur le site, avec de petites vidéos explicatives (en anglais) très bien faites.

Vous avez également des tutos sur Youtube en français, comme celui-ci.

Une fois que vous avez configuré le Nano S, vous aurez donc : un code PIN que vous choisissez permettant d’accéder au Nano S, ainsi qu’une carte que vous aurez remplie avec 24 mots qui vous auront été attribués aléatoirement. Ces 24 mots vous permettront de récupérer votre clef privé si votre Nano S devait être perdu, volé ou détruit . Elle est à conserver dans un endroit sûr (et distinct du lieu de stockage de votre Nano S!) et/ou .. apprise par coeur! C’est d’ailleurs pour cela qu’on appelle cela une “Brain Wallet” : il vous suffit d’apprendre par cœur ces 24 mots, et vous avez dans votre tête le moyen de récupérer votre clef privée, donc vos Bitcoin.  C’est la sécurité ultime, personne ne pourra vous voler !

 

Vous téléchargerez ensuite sur votre ordinateur une application permettant d’avoir une adresse et une clef publique, comme ce que vous avez sur Coinbase : Wallet apps

Télécharger ces Apps, en commençant par celle du Bitcoin.

Voici à quoi ressemble l’application, après que vous ayez connecté votre Nano S et rentré votre code PIN sur le Nano S:

Il vous suffit de sélectionner l’onglet “envoyer” ou “recevoir” pour faire la transaction correspondante.Une fenêtre s’ouvre alors :

Vous aurez noté que je n’ai pas supprimé les références de mon adresse de réception : comme on l’a vu, il n’y a bien s^rr aucun risque que ma clef privée puisse être compromise avec cette adresse. Et au contraire, quiconque souhaite l’utiliser pour m’envoyer des bitcoins est le bienvenue 🙂 !

 

Connectez-vous sur Coinbase, allez sur l’onglet “vos comptes”, sélectionner “Bitcoin” et “envoyez”, rentrez le montant, et faites un copié/collé de l’adresse affichée sur votre Wallet (ou la mienne si vous le souhaitez !). Et voila! Après quelques minutes, vous verrez s’afficher le montant sur votre Wallet App.

Je vous rappelle que vos Bitcoins ne sont pas sur votre Wallet App, ni sur votre Nano S, cela signifie simplement que la transaction a été inscrite sur la Blockchain! Rappelez-vous : posséder des Bitcoin, c’est posséder une clef privée vous permettant de faire des transactions sur la blockchain…

Vous pouvez maintenant recevoir (et envoyer : il suffit de cliquer sur “envoyer,” rentrer le montant et mettre l’adresse du récepteur) des Bitcoins de la manière la plus sûre qu’il soit.

Bien entendu, si vous voulez convertir vos BTC en Euros (ou dans d’autres crypto-monnaies), vous devrez les re-transférer vers Coinbase, les échanger contre des Euros et faire un virement classique vers votre compte bancaire.

 

Voila, c’est la fin de cette “parenthèse Bitcoin”, j’espère que c’est un peu plus clair pour vous! Et si vous souhaitez vous lancer dans cette aventure (sur les fonds consacrés à votre “fun money” ! ) j’espére que ces 2 articles vous auront été utiles!

 

Share Button

Commentaires (4)

  1. Sarah

    Vous connaissez les plateformes qui en offrent gratuitement ? Il suffit de faire une demande toutes les 10 mins environ voici une liste xxxxxxxxx c’est complétement gratuit et pratique pour commencer petit à petit.

    Répondre
    1. Philippe (Auteur de l'article)

      Non, et je me méfie de ce qui est “gratuit”…
      Je ne vois pas pourquoi une entreprise offrirait de l’argent sans contrepartie.

      Je vous invite donc à être très vigilant(e) sur ce type d’offre et les sociétés qui les proposent.
      Le monde des crypto-monnaies, c’est encore le far-west, donc ne vous y risquez qu’avec d’extrême prudence, et soyez parano!

      Bien entendu, je refuserai toute publicité vers ce type de sociétés (arnaque?) sur le blog…
      J’ai donc supprimé le lien que vous aviez inséré.

      Je ne “recommande” que des plateformes ayant pignon sur rue, stables et de taille importante, comme Coinbase.

      Répondre
  2. jerome

    Bonjour, merci de montrer le chemin avec votre tuto.
    je vois qu’il faut faire un virement en Estonie ce que rechigne à faire de base mes deux banques en ligne. Pourriez vous indiquer les frais moyens que vous payez pour un virement vers ce pays et les frais de transactions sur Coinbase pour l’achat de cryptomonnaies.
    Merci

    Répondre
  3. Philippe (Auteur de l'article)

    Perso j’utilise un virement depuis Boursorama.
    Cela marche sans aucun problème, en rentrant simplement le numéro IBAN fourni (et en insérant le numero de référence fourni par Coinbase systématiquement dans les commentaires).

    Aucun frais n’est prélevé dans ce sens (Bourso vers Coinbase).

    Dans l’autre sens, j’ai eu des frais de 15 centimes pour un virement de 450 € depuis Coinbase(donc 449.85 € crédité sur Bourso).

    Pour les frais de transaction (achats/ventes entre euros et cryptos ou entre cryptos), ceux-ci sont variables dans le temps. Donc à regarder à chaque transaction. Et ce ne sont pas juste les frais de Coinbase, mais également ce qui est prélevé pour le minage (la validation de la transaction sur la Blockchain).
    Même un simple transfert entre 2 comptes (par exemple du NanoLedger vers Coinbase) fait l’objet de frais…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *