Suivi Mars 2016

Evolution du Portefeuille et des dividendes en Mars 2016

Ventes : Mc Donald’s, Ladbrokes

Achats/Renforcements : Sanofi, Cominar, OHI, BASF, Marks&Spencer, AT&T, MFA, Exxon, CRCA Brie Picardie (Caisse Régionale du Crédit Agricole).

Commentaires :

La vente de Ladbrokes est justifiée par le fait que cette société a coupé son dividende qui est passé sous la barre des 3%. Cette small cap etait un investissement un peu « exotique » compte tenu de sa taille, même si à l’époque de l’achat elle remplissait les critères RP-PR.

Bilan : Moins-Value de 0.5% (!), qui représente d’ailleurs moins que les frais de transaction. Et j’ai touché plus de 4% de dividendes pendant la période de détention. Donc opération faiblement positive globalement. Les montants de la vente ont été ré-investis dans les achats de ce mois.

La vente de McDonalds est plus étonnante : pourquoi vendre un Dividend Aristocrat qui performe plutôt bien?

Et bien justement parce qu’elle surperforme et que je pense qu’elle est très (trop?) bien valorisée. C’est une des 3 raisons pour laquelle je vends. Le PER de MCD est aujourd’hui >25. Son dividend yield etait tombé à 2.8%. Le bilan de cette opération est très positif : +50% de PV, représentant + de 11 ans de dividendes perçus d’un coup. Auxquels il faut rajouter les dividendes perçus pendant la durée de détention. Et là encore, le produit de la vente a été réinvesti dans des sociétés RP-PR présentant un yield plus favorable.

Cette méthode me permet de « booster » l’effet des intérêts composés.

Je continue d’investir dans des REIT, avec un achat d’un m-REIT ( Mortgage REIT. CF l’article sur les REITs), MFA, qui vient compléter ma ligne CYS.

Sur le secteur « finance », les CRCA sont connues pour distribuer des dividendes intéressants. J’ai ouvert une petite ligne sur la CRCA Brie Picardie, avec un yield de 5.5%.

Et achat d’une société industrielle allemande, BASF, logée dans le PEA, yield de 4.4%, dont les ratios RP-PR me semblent intéressants. Vous pouvez vous amuser à les calculer vous-mêmes 🙂 !

Renforcements en AT&T (Dividend Aristocrat), Sanofi (une des rares Dividend Aristocrat française!), Exxon (Dividend Aristocrat), des REIT, canadienne (Cominar) ou US (OHI), et MKS, dans la partie « Consommation », logée en PEA (action UK), ont été réalisées en ré-investissant les produits des ventes et les dividendes perçus, avec diversification en secteur, géographie et devise. Les apports de cash externes ont été extrêmement faibles encore ce mois-ci.

Sociétés ayant distribué un dividende :

Afin de mieux « visualiser » ce flux de revenus dont je parle sans arrêt, je vais maintenant chaque mois faire la liste des sociétés ayant distribué un dividende. Certaines sociétés le font tous les mois (essentiellement canadiennes), d’autres tous les trimestre (essentiellement US) et d’autres encore tous les ans (sociétés européennes).

Il s’agit bien de lister les distributions effectives de dividendes: je ne comptabilise que les revenus arrivés sur mon compte, que je peux réinvestir (ou consommer), et non les « ex-dividend date », donc les dividendes qui seront versés.

Donc pour le mois de mars 2016, revenus perçus de :

  • Chevron
  • Coach
  • Cominar
  • Dream Office
  • Emerson
  • Exxon
  • H&R
  • IBM
  • Mattel
  • McDonalds
  • Pfizer
  • RioCan
  • Royal Dutch Shell
  • Unilever
  • Ventas

Portefeuille et répartition des dividendes annuels:

Mars 2016 II

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous gratuitement à la Newsletter!
Je m'abonne !