Les ratios de profitabilité (2) : FCF/Sales

C’est un ratio obtenu en divisant le Free Cash Flow ou Flux de Trésorerie Disponible, par le Chiffre d’Affaires.

Le Flux de Trésorerie Disponible représente le montant de l’excédent de trésorerie généré par une entreprise, qui peut être utilisé pour rémunérer les actionnaires ou investir dans de nouvelles opportunités pour l’entreprise sans impacter les opérations existantes.

Ce Flux de trésorerie disponible (ou FCF) est parfois dénommée «le bénéfice des propriétaires» parce que c’est exactement ce qu’il est: le montant d’argent que le propriétaire d’une société pourrait retirer sans nuire aux activités courantes de l’entreprise.

La  plupart des analystes se concentrent sur le résultat comptable, en ignorant l’argent réel que l’entreprise génère. Mais alors que le résultat peut être manipulé par des astuces comptables, il est beaucoup plus difficile de fausser le flux de trésorerie. Pour cette raison, le FCF donne une vision beaucoup plus claire de la capacité à générer du bénéfice.

Le ratio du flux de trésorerie disponibles aux ventes représente la part de revenu que l’entreprise transforme en cash.

Le Free Cash Flow

Le Flux de trésorerie disponible (FCF) est calculé en soustrayant les dépenses d’investissement (CapEx ou Capital Expenditure) du flux de trésorerie provenant des opérations.

 FCF = Flux de Trésorerie des Operations – CapEx

Le flux de trésorerie provenant des opérations représente la quantité d’argent qu’une entreprise génère par ses activités courantes.

C’est la mesure de la création de valeur de l’entreprise, car il montre combien d’argent une entreprise génère .

Mais ce flux de trésorerie ne tient pas compte de l’argent que l’entreprise doit dépenser pour continuer à fonctionner et se développer. Pour ce faire, nous avons besoin de soustraire les dépenses d’investissements (ou CapEx), l’argent qu’une entreprise utilise pour acheter ou améliorer ses actifs physiques – ses usines, équipements, etc…

Nous obtenons alors le Flux de trésorerie disponible.

 

Une entreprise qui génère beaucoup de FCF peut faire toutes sortes de choses avec : le conserver pour de futures opportunités d’investissement, l’utiliser pour des acquisitions, rembourser sa dette, effectuer des rachats d’actions, le distribuer en dividendes, etc. Un FCF positif donne de la flexibilité financière parce que l’entreprise n’est pas obligée de se reposer sur les marchés de capitaux pour financer son développement.

Les entreprises qui ont FCF négatif doivent contracter des prêts ou émettre des actions supplémentaires pour fonctionner, et peuvent ainsi devenir risquées.

Un FCF positif (donc un ratio FCF/Sales positif) est pour moi un incontournable pour décider d’acheter des actions d’une société.

 

Quelle valeur pour le ratio FCF/Sales ?

Comme avec le ROE, il est difficile de donner une valeur cible unique pour ce ratio , et il ne doit pas être considéré seul. Cependant, il est raisonnable de dire que toute entreprise qui est capable de convertir plus de 5% de ses ventes en FCF génère un excès de trésorerie de manière satisfaisante.

Un FCF/Sales élevé sur plusieurs années est le signe que la société a su créer un avantage compétitif fort (on utilise le terme « moat » en anglais, qui désigne les douves entourant un château fort).

Un FCF/Sales >5% sur plusieurs année, couplé avec un ROE> 15% (avec un endettement raisonnable) est un signe que l’entreprise a une profitabilité satisfaisante.

 

 

 

 

 

Share Button

Commentaire (1)

  1. Pingback: Les Ratios de Dividende | L'Investisseur Individuel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous gratuitement à la Newsletter!
Je m'abonne !